Interventions sociales : Revenu

Les enfants de familles à faible revenu font face à plusieurs facteurs qui les mettent à risque de s’impliquer plus tard dans la criminalité, selon Le Progrès des enfants au Canada 2002 :

  • Les enfants vivant dans une pauvreté chronique sont moins susceptibles de participer à certains aspects de la société qui sont importants pour une croissance et un développement sains.

  • Ils sont deux fois plus susceptibles de vivre dans la violence ou dans une famille dysfonctionnelle.

  • Ils ont plus de trois fois la probabilité de vivre avec un parent souffrant de dépression.

  • Seulement la moitié des enfants qui vivent dans une pauvreté chronique participent à des activités récréatives au moins une fois par semaine, par rapport aux trois quarts des enfants qui n’ont jamais été pauvres.1

callout

Les enfants qui grandissent dans une famille à faible revenu sont plus susceptibles d’avoir des comportements qui pourraient dans l’immédiat ou éventuellement les mettre en conflit avec la Loi :

  • Les enfants pauvres sont 1,4 fois plus susceptibles d’avoir un comportement agressif que les enfants dans les familles à revenu moyen ou élevé.

  • Les enfants pauvres ont plus tendance à faire preuve de comportements délinquants par rapport â ceux de familles à revenu moyen ou élevé : 1,8 fois et 2,6 fois respectivement.2

Un rapport de 2002 sur le coût de la pauvreté, publié par le Conseil national du bien-être social, identifie l’incarcération des délinquants à faible revenu comme un coût majeur pour la société. Les personnes à faible revenu ont plus tendance à être arrêtées, détenues sans caution, emprisonnées et à recevoir les peines les plus lourdes. 3

Des améliorations au revenu familial peuvent avoir des effets positifs. Une étude du CCDS montre que les risques de résultats négatifs d’un enfant diminuent quand le revenu familial atteint 30 000 $, et les risques diminuent encore davantage quand le revenu familial atteint 40 000 $.4

La pauvreté infantile au Canada ne montre aucun signe de diminuer de façon permanente. Elle avait baissé sensiblement vers la fin des années 1990, mais les derniers chiffres (2002) montre que le taux de pauvreté infantile est passé à 15,6%, soit près d’un enfant sur six. Ce taux est légèrement plus élevé que celui de 15,2% enregistré en 1989, lorsque la Chambre des communes avait pris l’engagement unanime d’éliminer la pauvreté infantile pour l’an 2000.5

Les données du Recensement montrent que certains groupes démographiques vivent de plus en plus avec un faible revenu : les jeunes familles, les familles monoparentales (surtout les mères), les immigrants récents, et les Autochtones qui continuent d’être disproportionnellement représentés dans les groupes à faible revenu.6

Autres interventions sociales

    Traitement des toxicomanies
    Contourner la violence
    Éducation de la petite enfance
    Emploi
    Logement
    Quartiers de résidence
    Rôle parental positif
    Activités récréatives
    Réinsertion sociale
    Éducation secondaire
    Besoins spéciaux

Notes :

1Hanvey, L. Le Progrès des enfants au Canada 2002. Ottawa : Conseil canadien de développement social, 2002. Voir www.ccsd.ca/francais/pubs/catpub/pec02.htm

2Ross, Scott, Smith (2000). Données de base sur la pauvreté 2000. Ottawa : Conseil canadien de développement social. Voir www.ccsd.ca/francais/pubs/catpub/dbp2000.htm

3Conseil national du bien-être social. Le coût de la pauvreté. Ottawa, 2002

4Conseil canadien de développement social. Quels sont les liens entre la pauvreté des enfants et le crime? Bulletin, No 4 de La prévention du crime par le développement social, 2000. Ottawa, 2000.

5Campagne 2000.Un million de trop : mettre en oeuvre des solutions pour s'attaquer à la pauvreté des enfants au Canada. Ottawa, 2004. Voir www.campaign2000.ca/rc/rc04/04NationalReportCardFR.pdf

6Conseil canadien de développement social. Synopsis sur les données du Recensement de 2001, publiées le 13 mai 2003, voir www.ccsd.ca/francais/ip/2003/recensement.htm et Labour market data shows critical skills shortage and skills going unused, voir www.ccsd.ca/pr/2003/feb11census.htm). Ottawa, 2003.