Interventions sociales : Besoins spéciaux

Il arrive souvent qu'on ne prête pas attention aux besoins spéciaux dans les écoles et les communautés, ce qui peut avoir des conséquences plus tard, y compris la criminalité.

Un Canadien sur dix a des troubles de l'apprentissage – cela représente 3 millions de personnes. Mais seulement 3% des enfants d'âge scolaire avec des troubles de l'apprentissage reçoivent des services spéciaux à l'école.1

callout

La recherche montre que de 30% à 70% des jeunes délinquants et des détenus ont eu des troubles de l'apprentissage. Près de 50% des adolescents qui se suicident avaient auparavant été diagnostiqués avec des troubles de l'apprentissage.2

Au cours des deux dernières décennies, le lien entre les troubles de l'apprentissage et le comportement délinquant a été examiné et confirmé au Canada comme aux États-Unis. 3

Le problème persiste à l'âge adulte. Les adultes avec des troubles de l'apprentissage qui n'ont pas reçu une éducation ou une formation appropriée, typiquement ne gardent un emploi que pendant trois mois – ce qui les place à un bien plus grand risque de s'impliquer dans des activités criminelles.4

Les délinquants récidivistes souffrent couramment de déficits cognitifs, d'éducation et d'attention, et ont souvent des troubles d'hyperactivité. Ces jeunes ont tendance à s'ennuyer et se fâcher facilement. Ils ont tendance à réagir émotionnellement plutôt que rationnellement et sont attirés par des activités dangereuses. S'ils ne reçoivent pas l'aide dont ils ont besoin, il est probable qu'ils auront de la difficulté à s'adapter à leur milieu familial, scolaire et de travail et souvent entreront en conflit avec la Loi.5

Il est possible de prévenir certains de ces problèmes grâce à une intervention menée le plus précocement possible – pendant que l'enfant est encore dans le ventre de sa mère. Le syndrome d'alcoolisme foetal est l'une des principales causes de troubles de l'apprentissage et de problèmes de comportement qui mettent les jeunes dans un risque accru d'entrer en conflit avec la Loi6 - et on peut l'éviter complètement en faisant en sorte que les femmes ne prennent pas d'alcool pendant leur grossesse. Il y a de nombreux programmes dans tout le Canada visant à éduquer les futures mères sur le syndrome d'alcoolisme foetal et à les aider à prendre les bonnes décisions pendant leur grossesse.

On peut aussi répondre aux besoins spéciaux dans les écoles et les communautés à mesure que les enfants grandissent. Mais une enquête menée par le CCDS auprès de 112 agences canadiennes a trouvé que les enfants et les jeunes avec des besoins spéciaux n'étaient pas adéquatement desservis. On a constaté que les enfants avec des troubles de santé mentale et ceux avec des troubles du comportement étaient les plus mal desservis.7

De 1997 à 2002 en Ontario, une proportion significative d'écoles ont perdu leur personnel enseignant spécialisé. Par conséquent, les listes d'attente pour l'éducation spéciale ont augmenté de 14% pendant cette période et il y a eu une baisse importante de l'accès des élèves aux services professionnels.8

Il est bien évident qu'il y a une demande de ressources pour les besoins spéciaux. Cela ferait diminuer le potentiel de criminalité plus tard. Cela améliorerait aussi le bien-être immédiat et éventuellement la participation sociale des jeunes affectés.

La recherche montre que les interventions à tous les stades du développement pendant l'enfance font une grosse différence. Le plus tôt on répond aux besoins spéciaux, le meilleur les résultats seront. Diverses interventions au niveau préscolaire se révèlent très utiles – pour davantage de détails, voir la section sur L'éducation de la petite enfance.

Autres interventions sociales

    Traitement des toxicomanies
    Contourner la violence
    Éducation de la petite enfance
    Emploi
    Logement
    Revenu
    Quartiers de résidence
    Rôle parental positif
    Activités récréatives
    Réinsertion sociale
    Éducation secondaire

Notes :

1Child and Family Canada. Fact Sheet: Statistics on Learning Disabilities. Voir www.cfc-efc.ca/docs

2Id.

3Id.

4Id.

5Waller and Weiler. La prévention du crime par le développement social. Ottawa : Conseil canadien de développement social, 1984.

6Boland, Fred J et al. Syndrome d'alcoolisme foetal : Répercussions pour le service correctionnel. Ottawa : Service correctionnel Canada, 1998. Voir www.csc-scc.gc.ca/text/rsrch/reports/r71/r71e_f.shtml

7Hanvey, L. Le Progrès des enfants au Canada 2002. Ottawa : Conseil canadien de développement social, 2002. Voir www.ccsd.ca/francais/pubs/catpub/pec02.htm

8Id.