Demographie Famille Education Santé Sécurité économique Marché du travail English Accueil CCDS Contactez-nous Accueil CCDS Statistiques et Info

sécurité économique

[ Caractéristiques des dépenses | Le revenu | La pauvreté]

version imprimable (PDF)

La sécurité économique : Le revenu

Cette fiche sur la sécurité économique présente une analyse des données actuelles sur :

  • Les revenus du marché : moyen et médian, selon le type de famille et l’emplacement géographique;
  • Les revenus après impôts : moyen et médian, selon le type de famille et l’emplacement géographique;
  • L’inégalité du revenu; et,
  • Tableaux de statistiques provinciales sur le revenu.

D’autres fiches de données sur la sécurité économique examinent la pauvreté des familles et des personnes seules, ainsi que les caractéristiques de dépenses des ménages canadiens, en mettant l’accent sur la sécurité alimentaire et l’accessibilité au logement.

 

Revenu moyen du marché

Le revenu du marché représente la somme des gains d’emploi et de revenu net d’emploi autonome, de revenu net de placements, de revenu de retraite (privé) et de toute autre source de revenus. C’est l’équivalent du revenu total sans les transferts du gouvernement. Autrement dit, cela correspond au revenu avant impôts et transferts.

  • En 2004, le revenu moyen du marché des ménages canadiens s’élevait à 53 900 $, une augmentation de 2% par rapport à l’année précédente.

  • Les familles canadiennes de deux personnes ou plus avaient un revenu moyen du marché de 68 100 $ en 2004, une augmentation de près de 3% par rapport à l’année précédente. Tant dans les familles âgées que non âgées, les revenus du marché se sont accrus de 3% de 2003 à 2004.

  • Parmi les personnes seules, le revenu du marché est en général resté stable de 2003 à 2004. Pour les femmes âgées vivant seules, le revenu moyen du marché a augmenté de 5% pendant cette période, tandis que les hommes âgés ont vu leur revenu baisser de près de 5% et les hommes non âgés ont vu une diminution de près de 2%. Il y a eu peu de changement dans le revenu du marché des ménages de personnes de moins de 65 ans.

 



(Note : les statistiques provinciales sur le revenu moyen du marché selon le type de famille,
de 2000 à 2004, sont disponibles aux pages 11 à 14 de cette fiche de données.)

  • Dans presque tout le Canada, le revenu moyen du marché a augmenté pour les familles de 2003 à 2004, sauf en Saskatchewan, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve & Labrador, ces trois provinces ayant enregistré des baisses dans l’ensemble du revenu du marché.

  • Chez les personnes seules, le revenu moyen du marché n’a pas changé de 2003 à 2004. C’est en Alberta qu’on a constaté la hausse la plus notoire, le revenu de marché des personnes seules y ayant augmenté d’un peu plus de 12% pendant cette période. Des baisses ont été enregistrées en Saskatchewan (chute de 9%) et à l’Île-du-Prince-Édouard (avec une baisse de près de 7%).


 


Revenu médian du marché

  • En 2004, le revenu médian du marché des ménages canadiens s’élevait à 40 000 $, pratiquement inchangé par rapport à l’année précédente. (La médiane représente le point auquel la moitié des familles avaient un revenu supérieur et l’autre moitié un revenu inférieur).

  • Au Canada, la plupart des types de famille ont enregistré une augmentation de leur revenu médian du marché en 2004. La seule exception était chez les hommes non âgés vivant seuls, dont le revenu médian du marché a diminué de 1,6% par rapport à l’année précédente. On constate la hausse la plus importante chez les femmes âgées vivant seules : leur revenu médian du marché a augmenté de 9,8% de 2003 à 2004.


(Note : les statistiques provinciales sur le revenu médian du marché selon le type de ménage,
de 2000 à 2004, sont disponibles aux pages 15 à 18 de cette fiche de données.)

  • Chez les familles de deux personnes ou plus, le revenu médian du marché a vu une hausse en 2004, à l’exception des familles en Saskatchewan, qui ont enregistré une baisse de 1,8%. On a rapporté les plus grandes augmentations chez les familles en Nouvelle-Écosse (+5,6%) et en Colombie-Britannique (+3,1%).

  • Dans la population des personnes seules au Canada, on a constaté de grandes variations dans le revenu médian du marché de 2003 à 2004. En Alberta, les personnes seules ont vu leur revenu médian du marché augmenter de plus de 20%, tandis que celles du Nouveau-Brunswick ont enregistré une augmentation de 15,4% pendant cette période d’un an. Les diminutions les plus marquées du revenu médian du marché chez les personnes seules ont été enregistrées à Terre-Neuve & Labrador et à l’Île-du-Prince-Édouard − une baisse de 10% par rapport à 2003.

 


Revenu moyen après impôts

Le revenu après impôts correspond au revenu total – qui comprend les transferts du gouvernement – moins les impôts sur le revenu. C’est aussi ce qu’on appelle le revenu disponible.

  • En 2004, les ménages canadiens avaient un revenu moyen après impôts de 50 300 $, représentant une augmentation d’un peu moins de 2% par rapport à l’année précédente.

  • Chez les familles de deux personnes ou plus, le revenu après impôts est passé de 61 100 $ en 2003 à 62 700 $ en 2004 − une hausse de près de 3%. Les familles âgées ont vu une plus forte hausse de leur revenu moyen après impôts que les familles non âgées (2,8% par rapport à 2,0%).

  • De 2003 à 2004, le revenu moyen après impôts des personnes seules est resté le même. Tant les hommes âgés que non âgés ont enregistré une petite baisse de leur revenu après impôts, tandis que le revenu moyen après impôts des femmes âgées a augmenté de près de 4% dans cette période. 

  • Au Canada, le revenu après impôts des familles était à la hausse, sauf à Terre-Neuve & Labrador, à l’Île-du-Prince-Édouard et en Saskatchewan, où les familles ont subi une diminution de leur revenu après impôts, allant de 1,1% à 1,5%.


(Note : les statistiques provinciales sur le revenu moyen après impôts selon le type de ménage,
de 2000 à 2004, sont disponibles aux pages 19 à 22 de cette fiche de données.)

  • De 2003 à 2004, le revenu moyen après impôts des personnes seules est resté stable, à 26 000 $. Dans les provinces, les plus grands gains ont été enregistrés pour les personnes seules en Alberta (+8,5%), tandis qu’en Colombie-Britannique elles ont vu une légère hausse de 1,6%. On a constaté des baisses du revenu après impôts chez les personnes seules dans trois des quatre provinces de l’Atlantique, et chez celles vivant en Ontario, au Manitoba et en Saskatchewan.

 


Source : Statistique Canada. Tendances du revenu au Canada, 2004. Cat. 75-202-XIF


 

 


Revenu médian après impôts

  • En 2004, le revenu médian après impôts des ménages canadiens s’élevait à 40 900 $, en hausse de seulement 1% par rapport à l’année précédente.

  • Parmi tous les ménages, les hommes non âgés vivant seuls ont été le seul groupe à enregistrer une baisse de leur revenu médian après impôts. De 2003 à 2004, leur revenu a diminué de 1,2%.

  • Le revenu médian après impôts de toutes les familles canadiennes de deux personnes ou plus a augmenté à 54 100 $ en 2004, une hausse de 1,7% par rapport à l’année précédente. Les revenus médians après impôts ont augmenté au Canada, sauf pour les familles à Terre-Neuve & Labrador et en Saskatchewan.

  • Chez les personnes seules au Canada, le revenu médian après impôts a augmenté dans la moitié des provinces. On a enregistré les gains les plus remarquables en Alberta, où le revenu médian après impôts des personnes seules a augmenté de 9,4% de 2003 à 2004. La Colombie-Britannique et le Québec ont aussi indiqué des hausses d’environ 3%. L’Île-du-Prince-Édouard et la Saskatchewan ont enregistré des baisses d’un peu plus de 4%.


(Note : les statistiques provinciales sur le revenu médian après impôts selon le type de famille,
de 2000 à 2004, sont disponibles aux pages 23 à 26 de cette fiche de données.)

 


 

 


L’inégalité du revenu

Une autre dimension importante du revenu ménager est le degré d’inégalité du revenu − c’est-à-dire la taille de l’écart entre les ménages en haut de l’échelle des revenus et ceux en bas de l’échelle. Dans cette fiche de données, nous présentons des informations sur l’inégalité du revenu après impôts en utilisant une mesure sommaire appelée le coefficient Gini.

Le coefficient Gini est un nombre entre zéro et un. Zéro représente l’égalité parfaite du revenu, dans laquelle tout le monde touche le même revenu tandis que le chiffre un représente la parfaite inégalité, dans laquelle une personne touche tout le revenu et les autres ne reçoivent rien du tout. Plus la valeur du coefficient Gini est élevée, plus le degré d’inégalité du revenu est élevé dans une société donnée. Cette mesure est particulièrement utile pour examiner les tendances de l’inégalité du revenu au fil des ans.

  • L’inégalité du revenu après impôts dans les familles économiques a augmenté dans les années 1990 mais est resté constante de 2000 à 2004. En 2004, la valeur du coefficient Gini était de 0,327.

  • L’inégalité du revenu révèle différentes caractéristiques parmi différents types de famille. En général, les familles âgées ont vu diminuer leur inégalité du revenu : le coefficient Gini est tombé de 0,276 en 1990 à 0,259 en 2001. Il est repassé à 0,269 en 2002 et est resté à peu près constant depuis.  

  • Au contraire, le coefficient Gini dans les familles non âgées a augmenté de 0,293 en 1990 jusqu’à une pointe de 0,327 en 2002. Dans les familles monoparentales, l’inégalité du revenu a vu des hauts et des bas dans cette période, tandis que dans les familles biparentales, le coefficient Gini a augmenté de 0,251 en 1990 à 0,300 en 2004.

 

 

 

Tableaux de statistiques provinciales sur le revenu : 

Revenu moyen du marché


(le tableau continue à la page suivante)

 

 


(le tableau continue à la page suivante)

 

 


(le tableau continue à la page suivante)

 

 

 


 

Revenu médian du marché


(le tableau continue à la page suivante)

 


(le tableau continue à la page suivante)

 


(le tableau continue à la page suivante)


 

 


Revenu moyen après impôts


(le tableau continue à la page suivante)

 

 


(le tableau continue à la page suivante)

 


(le tableau continue à la page suivante)

 

 


 

Revenu médian après impôts


(le tableau continue à la page suivante)

 

 


(le tableau continue à la page suivante)

 

 


(le tableau continue à la page suivante)

 

 


Le Conseil canadien de développement social (CCDS) est le plus ancien organisme de recherche à but non lucratif au Canada. Le Conseil œuvre avec des partenaires et sa base de membres à travers le pays afin de mesurer, de surveiller et de faire des rapports sur les enjeux de sécurité économique et sociale et de bien-être. Organisme national à base de membres, le CCDS facilite la tenue de forums qui encouragent les échanges innovateurs e