Canadian Council on Social Development
309 Cooper Street
5th/e Floor/Étage
Ottawa, ON K2P 2R3
Conseil canadien de développement social
Tel: (613) 236-8977 Fax: (613) 236-2750
E-mail: council@ccsd.ca
Internet: www.ccsd.ca
horizontal bar

Communiqué

horizontal bar

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
le 6 novembre 2001

 

Des experts en politique sociale se réunissent à Ottawa pour débattre de l’inclusion sociale

 

Ottawa – Dans le contexte des événements récents sur la scène mondiale, un groupe d’experts canadiens se réunissent à Ottawa cette semaine lors d’une conférence organisée par le Conseil canadien de développement social et la Fondation Laidlaw. Ils vont chercher des moyens de développer une vision commune de l’inclusion sociale qui pourrait transformer la société canadienne et la manière dont les gouvernements s’occupent de l’élaboration de politiques et de la prestation de services.

L’inclusion sociale, un point de référence important dans le dernier Discours du Trône du gouvernement fédéral, constitue déjà un cadre de travail établi pour la politique publique en Europe. Les participants espèrent que la conférence pourra se traduire par un calendrier de politiques éclairé pour le Canada. Parmi les participants renommés de la conférence se trouvent Avrim Lazar, sous-ministre adjoint de la politique stratégique à DRHC, l’ancien leader NPD Ed Broadbent, Shelley Phipps de l’Université Dalhousie, Catherine Frazee, ancienne commissaire en chef de la Commission ontarienne des droits de la personne et Stephan Klasen de l’Université de Munich.

«L’inclusion sociale, c’est plus qu’enlever des obstacles - il s’agit de la possibilité de participer activement à la société, de la reconnaissance par les autres et du plein épanouissement des talents et capacités de l’individu», dit Andrew Jackson, directeur de la recherche au CCDS. «L’inclusion sociale nous amène au-delà des débats traditionnels sur la pauvreté et la discrimination, sans pour cela minimiser l’importance d’offrir des revenus décents et d’enlever les obstacles».

«L’inclusion sociale touche l’essence de la nature humaine : d’appartenir, d’être accepté et reconnu, », dit Christa Freiler, coordinatrice du Programme d’action pour les enfants à la Fondation Laidlaw. L’inclusion sociale exige que les décideurs de politiques sortent de leurs matrices sur le revenu, la race, le sexe et les capacités, pour reconnaître que ces facteurs peuvent se chevaucher pour nuire à l’inclusion les gens.

«Elle signifie que les citoyens ne sont pas seulement des consommateurs de services d’État, mais des participants actifs au monde dans lequel ils vivent», indique Marvyn Novick, professeur de politique sociale à l’Université Ryerson. «Nous avons traité de la citoyenneté comme de la responsabilité du gouvernement envers les individus, mais cela évolue vers une notion plus complexe».

La conférence, intitulée UNE NOUVELLE FAÇON DE PENSER? Vers une vision d’inclusion sociale, aura lieu les 8 et 9 novembre 2001, à l’Hôtel Crowne Plaza à Ottawa, 101, rue Lyon. Le programme de la conférence, les horaires des sessions et la documentation sont disponibles sur le site Internet du CCDS à www.ccsd.ca.

Pour des interviews avec les participants ou pour davantage d’information, veuillez appeler John Kane, agent de communications du CCDS, au (613) 236-5868, poste 228.

- 30 -

Le CCDS est un institut de recherche indépendant, à but non lucratif, qui se dédie à améliorer la sécurité sociale et économique des Canadiens. Sous l’égide d’un conseil d’administration national bénévole, les membres du Conseil partagent le même engagement à améliorer la vie des gens au Canada.

horizontal bar

[ Page d'accueil ] [ Courriel ] [ Home Page ]