CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL
Sauter les liens de navigation
Logo du CCDS Photo de deux jeunes femmes Photo d'une famille Photo d'Anna et son amie Photo d'Emily Photo de Grand-père et Adam
Recherche :

La financement, ça compte - autres documents

Fiche No. 4

15 juin 2003

LES ORGANISMES BÉNÉVOLES et COMMUNAUTAIRES À BUT NON LUCRATIF RÉPONDENT AU CHANGEMENT

À LA RECHERCHE DE SOURCES ALTERNATIVES DE REVENU

Dans ce nouveau contexte de financement, les organismes bénévoles et communautaires à but non lucratif canadiens cherchent activement une série de sources alternatives de revenu. Beaucoup sont fiers de leur aptitude à innover et à trouver des moyens créatifs de répondre à ces demandes.

Q. Comment les organismes bénévoles et communautaires et à but non lucratif se débrouillent-ils dans la recherche de nouvelles sources de financement et de nouvelles méthodes d’opérer?
A. Les deux tiers des organismes avaient un plus grand nombre de sources de revenu à présent qu’il y a cinq ans. Mais les organismes sont encore fragiles financièrement et dépendent d’un réseau complexe de financement imprévisible, à court terme, ciblé qui risque de s’évaporer à tout moment.

La majorité des organismes de l’étude ont fait des changements substantiels afin d’être mieux placés dans ce nouveau contexte de financement. La plupart ont réduit leurs coûts internes, modifié les services et les programmes, et changé leurs méthodes organisationnelles et leur gouvernance – le tout dans le but de trouver de nouvelles occasions de financement.

Le processus de diversification et de restructuration du secteur a été intensif :

  • La grande majorité des organismes participant à l’étude (93%) ont essayé de diversifier leurs sources de financement au cours des cinq dernières années.
  • Les répondants ont identifié les fondations publiques et privées comme la source la plus courante de financement non gouvernemental pendant cette période : 81% avaient soumis des demandes à des fondations, avec des degrés variés de réussite.
  • Les deux tiers des organismes de l’étude avaient demandé des dons (69%) ou des parrainages (65%) à des entreprises.
  • Plus de la moitié des organismes (59%) avaient organisé des événements spéciaux de collectes de fonds.
  • Six organismes sur dix (59%) ont dit qu’ils faisaient des activités commerciales ou d’affaires afin de diversifier leur base de ressources.
  • Les organismes ont aussi cherché à créer des partenariats, qui sont de plus en plus exigés par les bailleurs de fonds avant qu’ils ne prennent en considération des demandes de financement. Les participants ont remarqué, cependant, que certains bailleurs de fonds ne donneront pas leur soutien à un projet avant que d’autres y aient alloué de l’argent, et le retrait d’un partenaire peut faire s’effondrer toute la structure de financement.
  • Les organismes dans tout le secteur cherchent de l’aide pour améliorer leur efficacité opérationnelle. Plusieurs pensent que c’était un développement «positif» ou «très positif» pour le secteur de devenir «plus comme une entreprise».

La financement, ça compte - autres documents


Conseil canadien de développement social
190, rue O'Connor, Suite 100 Ottawa, Ontario, Canada K2P 2R3
Tél : 613-236-8977; Fax : 613-236-2750; Courriel : conseil@ccsd.ca