CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL
Sauter les liens de navigation
Logo du CCDS Photo de deux jeunes femmes Photo d'une famille Photo d'Anna et son amie Photo d'Emily Photo de Grand-père et Adam
Recherche :

Les jeunes immigrants au Canada - autres documents

CONCLUSION

 

Selon le Recensement de 1996, les jeunes Canadiens de moins de 25 ans sont plus diversifiés, culturellement et ethniquement parlant, que les générations précédentes15. Cette tendance va s’accroître étant donné que les jeunes constituent un tiers des immigrants qui viennent au Canada chaque année. La plupart de ces immigrants ne parlent pas français ni anglais à leur arrivée. Ils viennent de milieux variés et ont vécu des expériences diverses. Il faut du temps et des efforts pour s’intégrer à un nouvel environnement social et culturel, ainsi que le soutien de la communauté.

Les jeunes immigrants récents diffèrent des jeunes nés au Canada en ce qui concerne leur participation aux activités religieuses, ainsi que dans leurs habitudes de fumer et de boire de l’alcool. À mesure que le temps passe cependant, le mode de vie de ces jeunes immigrants commence à ressembler à celui des autres jeunes nés au Canada.

Ce rapport indique que les programmes qui offrent des cours de français et d’anglais en langue seconde sont un moyen efficace d’intégrer les nouveaux arrivants dans la société canadienne. Par le biais de ces programmes et des diverses activités sociales qui s’y rattachent, les immigrants non seulement apprennent à parler la langue, mais ils se font aussi des amis.

Les résultats de cette étude discréditent aussi le mythe qu’un niveau plus élevé d’immigration pourrait entraîner une ségrégation ethnique. Un certain nombre de jeunes immigrants dans les groupes témoins ont dit qu’ils trouvaient que des institutions ethnoculturelles les aidaient dans leur période initiale de transition d’une culture à l’autre. Néanmoins, la plupart ont dit qu’ils participaient rarement à des activités au sein de leur communauté ethnique, sauf pour des occasions spéciales. La plupart des jeunes immigrants exprimaient le désir de se déployer hors de leur propre enclave ethnique dès qu’ils avaient acquis les connaissances nécessaires en français ou en anglais. Certains ont dit que même s’ils n’envisageaient pas de continuer les traditions de leur pays d’origine, ils garderaient leur langue. Avec une économie de plus en plus globale, la connaissance d’une «troisième langue» sera utile pour beaucoup de ces jeunes.

La réunification familiale a été la pierre angulaire de la politique d’immigration récente au Canada. Les enfants et les jeunes sont souvent admis dans la catégorie famille. Comme ces résultats le démontrent, les jeunes immigrants s’adaptent bien en général à la société canadienne au fil du temps. L’adaptation, cependant, va dans les deux sens. Alors que les immigrants doivent s’habituer à leur nouvel environnement, les organismes de services sociaux et tous les autres secteurs de la société doivent fournir davantage de ressources pour répondre aux besoins de leur clientèle.

Les jeunes immigrants au Canada - autres documents


Le Conseil canadien de développement social
190, rue O'Connor, Suite 100 Ottawa, Ontario, Canada K2P 2R3
Tél : 613-236-8977; Fax : 613-236-2750; Courriel : conseil@ccsd.ca