CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL
Sauter les liens de navigation
Logo du CCDS Photo de deux jeunes femmes Photo d'une famille Photo d'Anna et son amie Photo d'Emily Photo de Grand-père et Adam
Recherche :

Autres documents

Communiqué

8 MAI 1999

Les résultats chez les enfants s'améliorent quand le revenu familial augmente à 30 000 $, démontre une nouvelle étude

OTTAWA - Les enfants de familles avec un revenu inférieur à 30 000 $ sont beaucoup plus à risque que les autres d'avoir une mauvaise santé et ont plus tendance à avoir des difficultés en classe, selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par le Conseil canadien de développement social (CCDS).

Dans Le bien-être de l'enfant et le revenu familial : Un nouveau regard au débat sur la pauvreté, l'auteur David Ross examine les conséquences du revenu familial sur la santé et le comportement de l'enfant, sur ses résultats au niveau de l'apprentissage et sa participation au sein de sa communauté. Il étudie aussi les effets du revenu sur la situation familiale de l'enfant. Les résultats sont basés sur des nouvelles données sur les enfants jusqu'à l'âge de 11 ans vivant en famille biparentale.

«Les chances des enfants de s'épanouir en adultes sains et productifs augmentent régulièrement quand le revenu familial monte à 30 000 $», dit le Dr. Ross, directeur général du CCDS. «En dessous de ce niveau, les enfants ont beaucoup plus tendance à vivre dans des quartiers peu sécuritaires ou hostiles et à faire preuve de comportements perturbateurs à l'école».

Le Dr. Ross déclare que les résultats montrent clairement le bien-fondé des demandes d'un Budget pour les enfants en l'an 2000, de la part des experts en développement de l'enfant. «Notre rapport devrait aider cette dynamique à se poursuivre».

Le rapport montre aussi que le niveau du revenu familial nécessaire pour favoriser l'épanouissement sain de l'enfant est supérieur au seuil de faible revenu de Statistique Canada (SFR) pour une famille biparentale et bien au-dessus du seuil de pauvreté proposé par l'Institut Fraser.

«Il y a un mouvement au Canada pour saper l'utilisation du SFR comme seuil de pauvreté, mais nos résultats montrent que les enfants sont à risque, même à ce niveau», a observé le Dr. Ross. «Le seuil de pauvreté n'est pas juste un chiffre. C'est une indication de combien d'inégalité les Canadiens sont prêts à accepter», a-t-il ajouté.

- 30 -


Le Conseil canadien de développement social
190, rue O'Connor, Suite 100 Ottawa, Ontario, Canada K2P 2R3
Tél : 613-236-8977; Fax : 613-236-2750; Courriel : conseil@ccsd.ca