CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL
Sauter les liens de navigation
Logo du CCDS Photo de deux jeunes femmes Photo d'une famille Photo d'Anna et son amie Photo d'Emily Photo de Grand-père et Adam
Recherche :

Autres documents

Synthèse

 

Le 23 juillet 1997

Les femmes gagnent-elles du terrain dans la course aux salaires?

Voici quelques statistiques intéressantes du rapport ci-dessus :

  • Parmi les travailleurs à temps plein toute l'année, les femmes ont gagné un tiers de tous les salaires en 1995, une hausse par rapport à un quart en 1981.

  • Le salaire moyen de toutes les femmes en 1995 était de 20 219 $. Le salaire moyen des hommes pour la même année se montait à 31 053 $.

  • En 1984, 82 p. cent des femmes et 46 p. cent des hommes travaillant à temps plein toute l'année gagnaient moins de 37 000 $ par an. À partir de 1994, ces pourcentages étaient tombés à 75 p. cent pour les femmes travaillant à temps plein toute l'anné e et sont restés à 46 p. cent pour les hommes.

  • Tant en 1984 qu'en 1994, la plus grande concentration d'hommes avec un salaire se trouvait dans les deux déciles du haut, gagnant plus de 48 000 $ par an.

  • À partir de 1994, les femmes composaient un quart de toutes les personnes gagnant plus de 37 000 $ par an; en 1984, elles ne formaient qu'un cinquième de ce groupe.

  • Les femmes composaient 17 p. cent des personnes avec un salaire dans le décile supérieur en 1994, une hausse par rapport à 11,5 p. cent dix ans plus tôt. C'est-à-dire qu'il y avait 275 000 femmes et 1,3 million d'hommes qui gagnaient plus de 51 000 $ par an en 1994.

  • Le nombre de femmes de 40 à 54 ans travaillant à temps plein toute l'année a presque doublé entre 1984 et 1994 – en passant de moins de 700 000 à 1,35 million. Le nombre d'hommes dans ce groupe d'âge, à temps plein toute l'année, a aussi augmenté pe ndant la décennie, de 1, 3 million à 1,9 million.

  • Le nombre et la proportion de jeunes femmes (de 20 à 24 ans) travaillant à temps plein toute l'année a chuté substantiellement, de 410 000 en 1984 à 256 000 en 1994. Le nombre de jeunes hommes travaillant à temps plein toute l'année a aussi diminué pendant la décennie, mais en moins grande proportion que les femmes environ de 400 000 à 325 000. Une des raisons de la chute dans la participation à la main d'oeuvre de ce groupe d'âge était due à un plus grand nombre d'entre eux poursuivant des études postsecondaires. En 1994, 60 p. cent de jeunes femmes et 45 p. cent de jeunes hommes avaient plus de 13 années de scolarité, par rapport à 40 p. cent de jeunes femmes et 27 p. cent de jeunes hommes en 1984.

  • Un nombre croissant de jeunes hommes et jeunes femmes travaillent à temps partiel, souvent parce qu'ils ne peuvent trouver un emploi à temps plein. Près de 43 p. cent des jeunes travailleurs avaient un emploi à temps partiel en 1994, une hausse par rapport à 30 p. cent dix ans plus tôt. Chez les jeunes femmes, le taux est monté de 34 p. cent à 48 p. cent; chez les jeunes hommes, le taux est monté de 27 p. cent à 38 p. cent.

- 30 -


Le Conseil canadien de développement social
190, rue O'Connor, Suite 100 Ottawa, Ontario, Canada K2P 2R3
Tél : 613-236-8977; Fax : 613-236-2750; Courriel : conseil@ccsd.ca