CANADIAN COUNCIL ON SOCIAL DEVELOPMENT
Skip Navigation
CCSD Logo Photo of two friends Family Photo Photo of Anna and her friend Photo of Emily Photo of Grandpa reading to Alan
Search:

Le Progrès des enfants et des jeunes au Canada 2006

Communiqué

Pour diffusion immédiate
Le mercredi 26 avril 2006

Des familles perdent du terrain dans leurs efforts
à assurer la stabilité du revenu familial

OTTAWA – Selon un nouveau rapport du Conseil canadien de développement social (CCDS), le tiers des enfants canadiens qui vivent dans la pauvreté ont un parent qui occupe un emploi à temps plein.

Le Progrès des enfants et des jeunes au Canada 2006 montre également que cette situation se dégrade. En 1993, le quart des enfants pauvres avaient un parent qui travaillait à temps plein.

«Le revenu familial est reconnu parmi les facteurs essentiels au développement sain de l’enfant, déclare M. Peter Bleyer, président du CCDS. Pourtant, beaucoup de parents canadiens n’ont pas de sécurité d’emploi, ce qui influe considérablement sur ce que leurs enfants mangent, sur leur éducation et sur l’endroit où ils jouent».

Les emplois temporaires, à temps partiel, contractuels et saisonniers représentent aujourd’hui 37% des emplois canadiens, par rapport à 25% au milieu des années 1970.

Le CCDS signale également que l’investissement dans l’enfance au moyen des paiements de transfert a ramené le taux de pauvreté de 27% à 18% en 2003.

«Tandis que le milieu politique cherche des solutions au problème complexe du déséquilibre budgétaire, ce rapport montre que les investissements directs sont essentiels aux programmes qui viennent en aide aux familles, affirme M. Bleyer. Lorsque l’on fait le calcul, on constate que les investissements intelligents se font dans l’éducation de la petite enfance et les services de garde, et qu’ils offrent du soutien communautaire aux parents tandis que leurs enfants grandissent».

Ce rapport constitue la septième édition du Progrès des enfants et des jeunes au Canada, qui a été publié pour la première fois en 1994. Il suit les tendances de la vie familiale, de la sécurité économique, de la sécurité physique, de la santé et de l’éducation, ainsi que de nombreuses autres réalités de la vie des enfants.

«Une surveillance et un suivi exhaustifs sont essentiels, déclare Louise Hanvey, chercheuse principale pour Le Progrès des enfants et des jeunes au Canada. Le suivi nous aide à comprendre si nous nous y prenons bien en ce qui a trait à nos enfants. Elle nous dit si nous faisons des progrès par rapport aux problèmes existants et nous avertit des tendances négatives avant qu’elles ne donnent lieu à une crise».

Le rapport sur Le progrès des enfants et des jeunes au Canada montre également :

  • que 63% des mères d’enfants de moins de trois ans occupaient un emploi en 2003;
  • que 317 242 enfants et jeunes avaient recours aux banques alimentaires;
  • qu’un chômeur sur trois au Canada est un jeune de moins de 25 ans;
  • qu’en 2004, il en coûtait environ 166 762 $ pour élever un enfant, de la naissance à l’âge de 18 ans.

Le rapport intégral du Progrès des enfants et des jeunes au Canada 2006 ainsi qu’une série de fiches de renseignements et autres documents connexes peuvent être consultés à l’adresse www.ccsd.ca/pccy/2006/f/.

- 30 -

Pour obtenir d’autres renseignements ou pour organiser une interview, communiquer avec Gail Dugas, à dugas@ccsd.ca, ou composer le (613) 236-5868, poste 226.


Conseil canadien de développement social
309, rue Cooper, 5e étage, Ottawa, Ontario, Canada K2P 2R3
Tél : 613-236-8977; Fax : 613-236-2750; Courriel : conseil@ccsd.ca