CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL
Sauter les liens de navigation
Logo du CCDS Photo de deux jeunes femmes Photo d'une famille Photo d'Anna et son amie Photo d'Emily Photo de Grand-père et Adam
Recherche :

Page d’information sur la recherche concernant les personnes handicapées

Communiqué

20 mai 2003

BABY-BOOMERS FAITES ATTENTION :
LES PERSONNES HANDICAPÉES PASSENT À TRAVERS LES MAILLES DU FILET

Il y a trop de personnes handicapées au Canada qui ne parviennent pas à se procurer les médicaments ou les soins médicaux dont elles ont besoin, selon Gail Fawcett, chercheure associée au Conseil canadien de développement social (CCDS). C’est une situation particulièrement inquiétante au moment où le gros de la vague démographique des baby- boomers s’avance vers des tranches d’âge qui ont de plus grands risques d’incapacités.

Fawcett a trouvé que près de 15% des personnes handicapées au Canada indiquent ne pas être en mesure d’avoir accès aux soins de santé dont elles ont besoin à un moment ou un autre de l’année – plus de trois fois le taux parmi les personnes non handicapées. Pour aggraver les choses, 19% des femmes handicapées en âge de travailler et près de 12% des hommes handicapés en âge de travailler sont parfois dans l’impossibilité de se permettre d’acheter les médicaments dont ils ont besoin. Parmi les personnes avec des incapacités graves, ces chiffres montent à 25% pour les femmes et à environ 18% pour les hommes.

«C’est un cercle vicieux pour certaines personnes qui pourraient ne pas pouvoir travailler en raison du manque de médicaments ou de soins médicaux, mais pour qui un emploi rémunéré pourrait être précisémment ce qui leur donnerait un meilleur accès à ce soutien médical nécessaire» dit Fawcett. «Nous savons aussi que l’emploi est fortement lié au bien-être en général des personnes handicapées».

La recherche du CCDS montre que le Crédit d’impôt pour frais médicaux (CIFM) actuellement en vigueur ne vient pas en aide à ceux qui en ont le plus besoin. La majorité des personnes handicapées ne font pas la demande du Crédit d’impôt pour frais médicaux – peut-être parce que les seuils de dépenses sont élevés, le crédit n’équivaut qu’à une petite portion des coûts encourus et n’est utile qu’aux personnes qui ont un revenu imposable.

Parmi les personnes handicapées qui demandent le Crédit d’impôt pour frais médicaux et qui sont parfois incapables d’acheter les médicaments requis, environ trois sur dix indiquent qu’en fin de compte elles ne reçoivent pas le crédit d’impôt. De plus, les personnes qui sont le plus gravement handicapées sont moins susceptibles de recevoir le crédit que celles qui ont une incapacité légère.

«Au contraire, nous constatons qu’il y a un plus faible pourcentage de personnes handicapées de 65 ans et plus qui disent ne pas pouvoir se procurer des médicaments. Cela est probablement dû à l’efficacité des régimes provinciaux d’assurance-médicaments pour les personnes âgées» dit Fawcett. «Nous avons besoin d’un crédit d’impôt totalement remboursable qui soit mieux structuré ou d’une assurance-médicaments pour les Canadiens en âge de travailler qui ne sont pas couverts par un régime d’assurance privé».

La principale préoccupation du CCDS est, qu’en tant que société, nous ne prenons pas les mesures nécessaires pour empêcher que les personnes handicapées ne soient marginalisées. «L’exclusion peut commencer à un très jeune âge» dit Fawcett. «Des attitudes négatives envers les personnes handicapées sont déjà visibles à l’école primaire, où les enfants avec des besoins spéciaux sont plus susceptibles de dire qu’ils se sentent exclus à l’école et sont deux fois plus susceptibles d’indiquer qu’ils sont victimes d’actes d’intimidation». Par ailleurs, beaucoup de gens deviennent handicapés à l’âge adulte. En fait, il est bien connu que le risque d’avoir une incapacité s’accroît avec l’âge. Ce qui fait que la main d’œuvre vieillissante des baby-boomers est de plus en plus à risque et cela rend plus important que jamais de mettre en place des soutiens qui permettront aux personnes handicapées de continuer à mener une vie active et saine.


Pour davantage de données et d’analyses détaillées sur les questions qui affectent les personnes handicapées, veuillez consulter les Fiches d’information concernant les personnes handicapées Nos 9 à 12 à www.ccsd.ca/drip/francais/recherche/. Pour d’autres informations ou pour réserver des interviews, veuillez contacter Janet Creery au 236-8977 poste 228, ou par courriel à media@ccsd.ca.

Le CCDS est un institut de recherche indépendant, à but non lucratif, qui se dédie à améliorer la sécurité sociale et économique des Canadiens. Sous l’égide d’un conseil d’administration national bénévole, les membres du Conseil partagent l’engagement d’améliorer la vie de tous les Canadiens.

Page d’information sur la recherche concernant les personnes handicapées


Conseil canadien de développement social
190, rue O'Connor, Suite 100 Ottawa, Ontario, Canada K2P 2R3
Tél : 613-236-8977; Fax : 613-236-2750; Courriel : conseil@ccsd.ca